Théâtre : Topaze

TOPAZE
de Marcel Pagnol
La compagnie Topaze
Date : Samedi 24 novembre 2018 à 20h30
Lieu : Salle Blondel, 13 rue Blondel – Ribemont (02240)
Tarif des spectacles Tout Public : 3 euros par adulte, gratuit pour les moins de 16 ans
Topaze a été créée en 1928 au Théâtre des variétés à Paris, et a connu le succès trois ans complets. Par la suite, d’autres grands projets avec Louis Jouvet ou Fernandel ont vu le jour à la scène comme au cinéma.
L’histoire est celle des déboires d’un instituteur honnête qui suite à un licenciement injuste, va trouver refuge par l’intermédiaire de Suzy, femme fatale, chez un homme d’affaire véreux. Naïf, il va servir d’homme de paille jusqu’au moment où il prend conscience de l’arnaque, rebat les cartes et prend le pouvoir. Il devient alors comme les autres, un homme d’affaires corrompu, en lien avec les élus, les politiques également corrompus. Monsieur Topaze fait rire le public, c’est un peu un François Pignon avant l’heure, si ce n’est qu’il a plus de profondeur et va opérer une mutation dans la 2e partie du spectacle. Il interroge sur ce qui gouverne le monde : quelques billets, quelques rectangles de papier.
Nous avons choisi d’ancrer la pièce entre les années 1950 à 1960, mais le message de Pagnol n’a pas d’âge, il pourrait aussi bien se dire aujourd’hui, à quelques détails près : il n’y a plus de porte-plume !

Théâtre – être là

PROGRAMME CULTUREL
LE SAMEDI 6 OCTOBRE 2018 – 20H30
À BRISSAY-CHOIGNY

ÊTRE LÀ
Spectacle en tournée décentralisée de la Comédie de Picardie

Texte, conception : Vincent Ecrepont
Avec : Céline Bellanger, Véronic Joly, Sylvain Savard
Coproductions : compagnie à vrai dire, Comédie de Picardie, Le Palace-Service Culturel de Montataire
Date : Samedi 6 octobre 2018 à 20h30
Lieu : Salle des fêtes de Brissay-Choigny (02240)
Tarif des spectacles Tout Public : 3 euros par adulte, gratuit pour les moins de 16 ans
Metteur en scène associé à la Comédie de Picardie, Vincent Ecrepont revient à l’écriture avec son texte Être là, après Votre Maman de Jean-Claude Grumberg et Les bâtisseurs d’empire de Boris Vian.
« S’il est une question qui nous concerne tous, c’est bien celle du vieillissement…
Dans quelles conditions nos parents vivront-ils leurs dernières années ? Où et comment ? Nous y pensons non seulement pour eux mais aussi pour nous-mêmes. Si perte d’autonomie, est-il encore possible de vieillir chez soi ou d’être accueilli par ses enfants ?
Ce projet s’envisage comme une partition à trois voix entre deux comédiennes et un comédien d’une cinquantaine d’années. Au fil de dix séquences, ils s’intervertissent les rôles et donnent vie tour à tour aux trois figures phares de cette relation triangulaire entre : la personne vieillissante, le référent familial (son époux ou épouse, son frère ou sa sœur, son fils ou sa fille, etc…), le référent hospitalier (l’infirmier, l’aide-soignant-e, le cadre de santé, etc…).
Dans une forme qui se veut ludique, c’est donc la question de la relation entre « aidant » et « aidé » qui est ici abordée au travers d’une écriture s’inspirant de témoignages recueillis pendant trois années au pôle gérontologie du centre hospitalier de Beauvais dans le cadre du dispositif mis en place conjointement par la Direction régionale des affaires culturelles et l’Agence régionale de santé. »
Restez informé, abonnez-vous à nos newsletters ! Cliquez ici pour vous inscrire